Produire à échelle industrielle une microalgue anti-cholesterol

Incubée par l’Agence Spatiale Européenne (ESA), ezCOL B.V. développe une technologie médicale inédite de réduction du cholestérol. Le programme de cette « medtech » vise à exploiter dans le domaine médical une souche de microalgue très particulière, identifiée comme ayant des propriétés anti-cholestérol intéressantes. L’entreprise a fait appel aux experts en génie des bioprocédés de CAPACITÉS SAS pour monter en échelle la production de biomasse microalgale et lui fournir le volume nécessaire à des essais cliniques.

En résumé

Mots Clés :

génie des bioprocédésmicroalguesbioproductionphotobioréacteursscale-upbiomolécules
Design et scale-up des procédés de culture microalgale

Pour pouvoir lancer une étude clinique sur une microalgue aux propriétés anti-cholestérol, la medtech ezCOL avait besoin d’un volume de biomasse dépassant le kg. La souche n’ayant jusqu’alors pas été cultivée à cette échelle, l’entreprise a chargé les experts CAPACITÉS de définir et mettre en œuvre les conditions de scale-up puis de lui fournir la biomasse nécessaire aux essais cliniques. Pour prolonger le cahier des charges fourni par ezCOL, les ingénieurs des deux sociétés ont d’abord mis en place un protocole de transfert de technologie. La définition des paramètres de montée en échelle a ensuite pu débuter sur un photobioréacteur hautement contrôlé de la plateforme technologique ALGOSOLIS, mis en œuvre par les ingénieurs de CAPACITÉS.

Poussant naturellement dans des conditions extrêmes, la souche de microalgue a imposé une mise au point très précise des paramètres de température, de pH, de lumière et de niveau d’oxygène. À l’issue de cette première phase d’étude, tous les paramètres de montée en échelle étaient définis.
La souche a alors été inoculée dans un photobioréacteur contrôlé de 150 litres (HECTOR). Après plusieurs semaines en fed-batch, le volume de biomasse produite atteignait 1,6 kg.
Préalablement soumise à une analyse microbienne, la biomasse produite a été conditionnée en gélules avant d’être livrée à ezCOL pour l’étude clinique.

 

Pour mener à bien ce projet, les équipes CAPACITÉS SAS ont bénéficié de l’appui et des moyens techniques du laboratoire GEPEA (laboratoire de Génie des Procédés, Environnement, Agroalimentaire), UMR associant Oniris, l’Université de Nantes, l’IMT Atlantique et le CNRS.

Partager cet Article avec le #CapaOupasCap

nos réalisations

Ces réalisations pourraient aussi vous intéresser

Santé du futur

Valoriser les substances naturelles bioactives

Génie des bioprocédés : Mise au point d’un nouveau protocole de filtration membranaire de substances naturelles bioactives.

Voir la réalisation
Santé du futur Mer / environnement

Des microalgues pour dépolluer les effluents

Nos experts en génie des bioprocédés ont utilisé les microalgues, capables de bio-assimiler la pollution azotée et phosphatée, pour épurer les eaux usées.

Voir la réalisation
Santé du futur

Les enzymes au cœur de la thérapie cellulaire

L’acide hyaluronique est très présent dans la thérapie cellulaire. Comment désacétyler ce polymère pour obtenir des résultats encore plus performants ?

Voir la réalisation

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer