Mieux surveiller les ouvrages
en remblais

EDF a sollicité les experts de CAPACITÉS SAS et du laboratoire en génie civil et mécanique de l’Université de Nantes pour étudier au plus près l’érosion interne de ses ouvrages hydrauliques en remblais. L’enjeu est double pour l’énergéticien : assurer la sécurité des ouvrages tout en optimisant les coûts de maintenance. Grâce à leur connaissance des matériaux naturels sous sollicitations mécaniques et hydrauliques, les experts ont livré une solution complète : développement d’un matériel de mesure inédit puis campagne d’essais.

En résumé

Mots Clés :

érosionmonitoring d’ouvragesgénie civilmodélisationouvrages hydrauliquesingénierie des matériaux
Un érodimètre triaxial aux propriétés inédites développé pour les besoins de la campagne de mesures

EDF a besoin d’appréhender au mieux les phénomènes d’érosion interne des ouvrages hydrauliques afin de les préserver et d’optimiser leurs coûts de maintenance. L’énergéticien souhaite disposer, à terme, d’un outil numérique modélisant fidèlement les phénomènes d’érosion. Il a pour cela besoin d’analyser des échantillons dans leur état le plus naturel possible.
En association avec les chercheurs du laboratoire en génie civil et mécanique de l’Université de Nantes, les experts CAPACITÉS ont développé pour l’occasion un érodimètre triaxial de grande dimension (le diamètre des carottes étudiées va jusqu’à 30 cm).

Le matériel mis au point offre des fonctionnalités sans précédent : il mesure l’érosion du sol soumis à une double sollicitation, à la fois mécanique et hydraulique, et ce dans toutes les dimensions. En outre, il collecte toutes les données caractérisant la perte de matière et son impact sur la modification des propriétés mécaniques du sol.
L’érodimètre ainsi développé a permis de mener une campagne de mesures tout à fait inédites : des essais d’érosion sur des carottes de grande taille, non remaniées, prélevées directement sur ouvrages hydrauliques en service. Les données collectées lors cette campagne serviront de base à l’élaboration du futur outil de modélisation d’EDF.

 

Pour mener à bien ce projet, les équipes CAPACITÉS SAS ont bénéficié de l’appui et des moyens techniques de l’équipe Interactions Eau-Geomatériaux (IEG) du laboratoire GEM (Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique), UMR de l’Université de Nantes, de l’École Centrale de Nantes et du CNRS.

Partager cet Article avec le #CapaOupasCap

nos réalisations

Ces réalisations pourraient aussi vous intéresser

Industrie du futur Mer / environnement

Un béton adapté à l’environnement marin

Nouveaux matériaux de construction : les experts en génie civil de CAPACITÉS réhabilitent la dalle de béton sur front de mer de Saint-Nazaire.

Voir la réalisation
Mer / environnement

Déconstruction navale : la délicate question de la rentabilité

Déconstruction navale : étude de faisabilité technico-économique d’un projet de centre de déconstruction de bateaux de plaisance hors d’usage.

Voir la réalisation
Industrie du futur Mer / environnement

Du béton sur les paquebots de croisière

Chantiers de l’Atlantique a commandé aux experts en géomatériaux et ouvrages de CAPACITÉS une étude comparative de plusieurs matériaux cimentaires.

Voir la réalisation
Industrie du futur

Réduire l’impact environnemental d’un procédé industriel

Mise en place d’un nouveau procédé de dégraissage avant peinture & collage sur aluminium pour Alstom, afin d’être en conformité avec la réglementation REACH.

Voir la réalisation

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer