Surveiller l’état de santé des structures offshores

La bio-colonisation  est le phénomène conduisant à couvrir les structures offshore d’organismes marins (moules, algues…). Il implique des opérations de nettoyage coûteuses, ce qui est particulièrement dommageable pour les sites d’énergies marines renouvelables (EMR). Ceux-ci ont en effet pour enjeu de proposer un prix final de l’électricité compétitif. L’Université de Nantes a imaginé la première station au monde de mesure en mer collectant les données environnementales d’un site EMR, et notamment son potentiel de biocolonisation. Les experts CAPACITÉS SAS ont participé à l’installation au large de La Rochelle de cette innovation brevetée, nommée BIOCOLMAR.

En résumé

Mots Clés :

Energies Marines RenouvelablesEMR biocolonisationoffshoreSHM ETMéolien hydrolienhoulomoteur

Expertises Associées :

Une station de mesure des paramètres physico-chimiques, de biocolonisation, de corrosion et de fatigue

La station  flottante de mesure en mer BIOCOLMAR permet de surveiller les sites EMR en collectant des données sur la biocolonisation, l’environnement et la tension des lignes d’ancrage. L’enjeu : optimiser les coûts de conception et de maintenance des structures offshore.
Pour cela, BIOCOLMAR mesure les paramètres physico-chimiques de l’eau et caractérise les organismes qui colonisent les structures offshores. Elle fournit des données à la fois pour les technologies fixes, flottantes et pour la ligne d’ancrage. Elle s’adapte à différents types de sites, de mesures et de gammes de profondeur.
BIOCOLMAR a été conçue à Nantes dans le cadre de recherches interdisciplinaires menées au sein de l’Institut Universitaire Mer et Littoral de l’Université de Nantes (IUML). Fabriquée à La Rochelle, la première génération est installée à La Basse Michaud, sur la côte atlantique.

Spécialistes du comportement des ouvrages en mer, les experts CAPACITÉS étaient chargés de coordonner les opérations entre les différents partenaires du projet : les laboratoires MMS et GeM  de l’Université de Nantes (conception de la station), l’Université Gustave Eiffel (conception de coupons de corrosion), la SATT Ouest Valorisation, les entreprises LECAMUS (fabrication), Atlantique Scaphandre (installation) et Bio-Littoral (expertise biologique et mesure en mer). Cette station a été financée au sein du projet SURFFEOL porté par STX France Solutions et accompagnée par le projet COSELMAR (porté par l’Université de Nantes et IFREMER), projets co-financés par la région Pays de la Loire.

Partager cet Article avec le #CapaOupasCap

Ces réalisations pourraient aussi vous intéresser

Industrie du futur Mer / environnement

Mieux surveiller les ouvrages en remblais

EDF a sollicité les experts en génie civil et mécanique de CAPACITÉS pour étudier au plus près l’érosion interne de ses ouvrages hydrauliques en remblais.

Voir la réalisation
Industrie du futur Mer / environnement

Des solutions innovantes de contrôle non destructif

Pour développer son drone solaire autonome, la start-up XSun s’est entourée de nombreux spécialistes, dont les experts en ingénierie mécanique de CAPACITÉS SAS. Reconnus pour leur maitrise des solutions innovantes de contrôle non destructif (CND), ces derniers ont proposé à XSun d’intégrer des capteurs à fibre optique directement dans les ailes du drone.

Voir la réalisation
Industrie du futur Mer / environnement

Un béton adapté à l’environnement marin

Nouveaux matériaux de construction : les experts en génie civil de CAPACITÉS réhabilitent la dalle de béton sur front de mer de Saint-Nazaire.

Voir la réalisation
Industrie du futur Mer / environnement

CAPACITÉS instrumente la voile rigide Solid Sail 2.0

Instrumentation par jauges de déformation et fibre optique sur la voile Solid Sail 2.0, pour un prototype de Chantiers de l’Atlantique.

Voir la réalisation

Footer

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer