Un procédé éco-efficient au service de la décarbonation

La décarbonation de l’aviation passe aussi par la transformation de ses procédés de fabrication. Déjà engagé dans cette direction, Airbus Opérations étudie notamment des alternatives à la cuisson des composite en autoclave, procédé particulièrement énergivore. Ainsi, l’avionneur a fait appel aux ingénieurs thermiciens de CAPACITÉS pour l’accompagner dans le développement d’outillages chauffants assurant la mise en forme et la polymérisation de pièces composites de géométrie complexe et de grande dimension. Un défi technique relevé grâce aux modélisations thermiques avancées.  

En résumé

Mots Clés :

simulation thermique couplage multiphysique transferts de chaleuranalyses thermocinétiques modélisation par éléments finis

Expertises Associées :

Modélisations thermiques avancées d’OUTILLAGES à géométrie complexe ou de grande dimension


Les équipes d’Airbus Opérations cherchaient à développer un outillage chauffant apte à cuire des pièces composites, de forme complexe et de grande dimension, délivrant une qualité de cuisson identique  à celle de l’autoclave.

Les ingénieurs de CAPACITÉS, experts en thermiques des matériaux composites, ont accompagné l’industriel dans la mise en œuvre du nouveau procédé. Ils avaient en charge la répartition judicieuse d’inserts chauffants au cœur de l’outillage afin de garantir une cuisson homogène et maitrisée de la pièce. Leur objectif principal : régler efficacement les performances thermomécaniques de l’outillage par la modélisation avancée de son  comportement.

Un véritable défi, s’agissant de la géométrie complexe et des grandes dimensions du moule.

De fait, le projet s’est déroulé en plusieurs phases.

Une première étude a permis de calculer les transferts de chaleur dans un outillage de forme simplifiée. Puis, après avoir réalisé le maillage complet du moule, les ingénieurs ont modélisé son comportement thermomécanique durant le nouveau processus de cuisson envisagé.

En étudiant l’évolution des champs de température dans le moule à travers une série d’études paramétriques, le concept de chauffage in-situ a pu être validé et testé sur un moule prototype.

Les résultats obtenus vont permettre à Airbus Opérations de  poursuivre le dimensionnement thermique des futurs outillages auto-chauffants dans le cadre d’un partenariat CIFRE.

Le projet est soutenu par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile). Les équipes de CAPACITÉS SAS ont  bénéficié de l’appui et des moyens techniques du LTeN, UMR de Nantes Université et du CNRS

Partager cet Article avec le #CapaOupasCap

nos réalisations

Ces réalisations pourraient aussi vous intéresser

Industrie du futur

Des capteurs thermiques pour Airbus Helicopters

Opérées sur pièces métalliques à l’aide d’outils céramiques, les opérations de rectification plane provoquent des échauffements susceptibles de dégrader les pièces à rectifier. Pour optimiser ces opérations à fort enjeu économique, Airbus Helicopters a choisi de s’appuyer sur les experts CAPACITÉS, reconnus pour leur maîtrise de l’instrumentation thermique fine. Leur mission : trouver le moyen de mesurer les échauffements…

Voir la réalisation
Industrie du futur

Les experts CAPACITÉS instrumentent des pales d’hélicoptère

Airbus Helicopters s’est tourné vers CAPACITÉS pour étudier le comportement des pales sous contraintes mécaniques et alimenter un modèle numérique.

Voir la réalisation
Industrie du futur Mer / environnement

Une structure composite capable de supporter des efforts extrêmes

Interview de Benjamin David, fondateur et dirigeant d’XSun

Voir la réalisation

Footer

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer