Inhiber efficacement la croissance des cellules cancéreuses

Le laboratoire de chimie CEISAM se positionne comme un des acteurs phares dans la recherche sur les interactions inhibiteur – protéine, sujet central dans le développement de médicaments contre le cancer. Une équipe de recherche du laboratoire a ainsi pu identifier de nouveaux inhibiteurs de la protéine SHP2, une protéine impliquée dans les mécanismes de coordination et de multiplication des cellules et à l’origine de cancers lorsqu’elle dysfonctionne. Les ingénieurs de CAPACITES ont accompagné l’équipe de chercheurs en développant et en validant une méthode efficace de test de ces inhibiteurs enzymatiques.  

En résumé

Mots Clés :

enzymesactivité enzymatique thérapie pharmaceutique
Une méthode réussie de conception d’inhibiteurs enzymatiques

Les interactions inhibiteurs-protéines représentent un axe de recherche majeur du laboratoire CEISAM. Ayant identifié plusieurs nouveaux inhibiteurs, les scientifiques voulaient étudier  l’action des inhibiteurs identifiés comme candidats médicaments et valider leur capacité à moduler l’activité de leur cible : atteindre le niveau de concentration nécessaire pour inhiber l’enzyme SHP2 de 50 % (IC50). Nos ingénieurs ont conduit des tests poussés sur une quinzaine d’inhibiteurs.

Dans un premier temps, ils ont validé les paramètres expérimentaux de la méthode utilisée. Il s’agit des concentrations en enzyme et en substrat ainsi que de la sensibilité du signal.

Par la suite, ils ont mesuré  les IC50 des inhibiteurs de référence existants pour valider la méthode de test. Les ingénieurs CAPACITÉS ont suivi les activités enzymatiques par fluorescence via la méthode DiFMUP. Ainsi, ils ont pu identifier le type d’inhibition obtenue et valider l’absence d’influence du peptide activateur de SHP2 dans la réduction de l’activité catalytique.

L’ensemble des travaux a validé une méthode rationnelle de tests et de modélisation d’inhibiteurs de   SHP2. L’avantage de l’approche développée est d’obtenir des  résultats fiables sur un nombre important d’inhibiteurs dans un délai restreint.

Pour mener à bien ce projet, les équipes CAPACITÉS SAS ont bénéficié de l’appui et des moyens techniques du laboratoire US2B (Unité en Sciences Biologiques et Biotechnologies), UMR 6286 de Nantes Université et du CNRS.

Partager cet Article avec le #CapaOupasCap

nos réalisations

Ces réalisations pourraient aussi vous intéresser

Santé du futur

Quantification des polysaccharides par RMN 2D

Le laboratoire pharmaceutique Sanofi Pasteur souhaitait disposer d’une méthode de contrôle qualité plus puissante pour mesurer la concentration d’un polysaccharide impliqué dans la fabrication de ses vaccins.

Voir la réalisation
Santé du futur

Déterminer la pureté d’un principe actif en une seule analyse grâce à la RMN quantitative 2D

Interview d’Amélie Havard, Research Scientist chez Oril Industrie, groupe Servier

Voir la réalisation
Industrie du futur Santé du futur

Purification des molécules : de la preuve de concept à la montée en échelle de la CPC

Procédés d’extractions et de purifications efficients

Voir la réalisation

Footer

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer