Un bioréacteur automatisé pour faciliter l’évaluation de la biodégradabilité

La biodégradabilité est au cœur des problématiques environnementales, notamment en ce qui concerne l’évaluation des risques liés aux substances chimiques. Or les tests permettant d’évaluer la biodégradation de ces substances dans l’environnement sont lourds et chronophages. Solution de rupture méthodologique et technologique, le projet collaboratif EVABIO vise à faciliter l’évaluation de la biodégradation grâce à un équipement de mesure automatisé. Impliquée dans le projet, l’Université de Nantes s’est appuyée sur CAPACITÉS SAS pour mettre au point cet équipement.

En résumé

Mots Clés :

biodégradabilitéécotoxicologiecapteursmétrologiegénie des procédésreach

Expertises Associées :

Mise au point d’un automate de mesure de la biodégradation des substances chimiques

Impulsé en 2014 par TRONICO, l’Université de Nantes (laboratoire GEPEA) et L’Oréal et CAPACITÉS innovent dans l’évaluation de la biodégradabilité, le projet collaboratif EVABIO vise à faciliter l’évaluation de la biodégradation des substances chimiques grâce à un automate de mesure.
En tant que filiale d’ingénierie de l’Université de Nantes, CAPACITÉS est intervenue pour finaliser la mise au point du prototype de bioréacteur conçut et fabriqué par TRONICO, prenant en compte les problématiques techniques : durabilité, étanchéité, transmission de signal.

En particulier, les experts de ce projet collaboratif ont défini les capteurs embarqués par l’automate puis ont testé et validé leur capacité à supporter les conditions réelles de fonctionnement et à effectuer les différentes mesures prévues (pression, température, O2, CO2…). Ces essais ont été complétés par la simulation numérique de certains paramètres.
Les travaux réalisés ont abouti à un prototype conforme aux attentes du projet : l’appareil mis au point est capable de mesurer simultanément et de façon entièrement automatisée jusqu’à 24 réactions de biodégradation de substances chimiques.

 

Pour mener à bien ce projet, les équipes CAPACITÉS SAS ont bénéficié de l’appui et des moyens techniques du laboratoire GEPEA (laboratoire de Génie des Procédés, Environnement, Agroalimentaire), UMR associant Oniris, l’Université de Nantes, l’IMT Atlantique et le CNRS.

Partager cet Article avec le #CapaOupasCap

nos réalisations

Ces réalisations pourraient aussi vous intéresser

Santé du futur Mer / environnement

Optimiser la désinfection dans l’industrie agroalimentaire

Cet acteur du secteur agroalimentaire gère en autonomie le système de retraitement de ses effluents, dans le respect de la réglementation sur les rejets industriels. Le procédé épuratoire mis en œuvre est une opération complexe, particulièrement sensible au surdosage des désinfectants employés dans le secteur agroalimentaire. Nécessaire à la sécurité sanitaire des installations, la désinfection peut, en cas de surdosage, perturber…

Voir la réalisation
Industrie du futur Mer / environnement

Caractériser l’écotoxicité de substances complexes

Évaluation de l’écotoxicité et de la biodégradabilité : Développement de tests rapides et miniaturisés de biodégradabilité et de toxicité.

Voir la réalisation
Mer / environnement

L’Oréal et CAPACITÉS innovent dans l’évaluation de la biodégradabilité

L’Oréal s’est adressé aux experts du laboratoire GEPEA et de CAPACITÉS SAS pour mettre au point une méthode simple permettant une interprétation aisée de la biodégradabilité des substances en mélange.

Voir la réalisation
Mer / environnement

Industrialiser un procédé d’analyse non invasive des contaminants

Tame-Water (filiale de Tronico) souhaitait valider l’utilisation d’une nouvelle technologie, plus simple et plus rapide, appliquée à la détection de microplastiques dans l’eau. L’entreprise a eu recours à l’expertise en écotoxicologie de CAPACITÉS.

Voir la réalisation

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer